Quand la Vosgie rencontre la Bretagne

Publié le 9 Mars 2014

J'ai déménagé ! Vous allez être redirigé automatiquement dans quelques secondes !!
Si ça ne marche pas, vous pouvez me retrouver ici :

http://www.dolly-danslesardennes.fr

Et donc, j'étais en Bretagne, avec mon homme, et c'était trop bien.

Il a fait mi-beau, mi-moche. Un temps entre deux: entrelacé d'épisodes pluvieux/venteux puis de grand soleil. Qui a dit qu'il faisait TOUJOURS moche en Bretagne ?

Nous avons profité des grandes marées du WE dernier pour faire de la pêche à pied. Quand on me l'a proposé, mon âme de chasseuse cueilleuse n'a fait qu'un tour (du moins, si cela est possible) ! Et hop: les bottes, le seau, le k-way ET une grosse écharpe parce qu'il y a beaucoup de vent...

Au milieu des Jaguins et Jaguines (les habitants de Saint-Jacut quoi) - et ils étaient nombreux sur la plage pour les grandes marées (ça ne se voit pas sur les photos, mais on était bien une trentaine), j'ai essayé de paraitre local, en me basant sur mes cheveux roux, histoire d'être accepté.
C'est un peu comme au champi. T'as TON coin à champi, et si quelqu'un s'en approche : on s'évite, on s'éloigne, on essaye de mater ce qu'il y a dans le panier de l'autre et s'il en a plus que vous, et surtout : on ne se parle pas ! T'es ouf ou quoi ?! On est des ennemis !

Bon, mais au bout de trois minutes, quand ils m'ont vu sortir mon appareil pour prendre tout et n'importe quoi en photo ET aussi quand j'ai commencé à parler aux diverses bestioles rencontrées, ils m'ont tout de suite repéré comme "touristeneuneuàlacon".

Du coup, comme je n'étais plus un danger, j'en ai profité pour mater les gens du coin, et m’apercevoir que certains en avait rien à foutre, ni des quotas, ni de la taille réglementaire des bestioles. Du coup, pour foutre la merde, j'ai enterré ou relâché en eau plus profonde les pauvres bêtes qui n'auraient pas dû être ramassés car elles étaient trop petites.

C'est comme les mecs qui ramassent les champignons sans couteaux en l'arrachant tout entier avec les racines. Qu'est-ce que ça m’énerve! Bandes de crétins sans cervelle.

Quand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la Bretagne

Quand même, chercher des fruits de mer, c'est vachement plus simple que de chercher des champignons. No offense amis Bretons... mais quand même !

Un champignon, ça bouge pas, et si t'es pas un peu habitué, tu peux passer à côté en pensant que c'est une feuille morte. Alors que là, les bestiaux, ils bougent; C'est un peu comme s'ils t'appelaient : "Eeeeh ! Chuis là ! Viens me chercher mec !".

Nan, mais si tu la vois pas, c'est que t'as de la merde dans les yeux ET dans les oreilles!

Bon... 122g de coquilles Saint-Jacques pour 3h de marche à deux... Rendement très faible. Mais mangées le soir même en carpaccio... ça n'a pas de prix et c'était excellent !

Finalement, t'y vas plutôt pour te promener que pour te nourrir...

Je préçise pour ceux qui me prendraient pour une "salepilleusedemers", que dans la vraie vie à la maison, je ne mange ni poissons, ni crustacés (sauf qu'en on m'invite parce que je suis polie), car a) ce n'est pas local, ni traditionnel dans l'Est alors je ne vois pas pourquoi j'en mangerai (à part la truite de rivière), b) monsieur n'aime pas ça,  et c) les pauvres bêtes sont totalement polluées et cancérigènes (on vous dit de manger du poisson pour votre santé, et moi je vous dit : laissez tomber et manger du lin si vous voulez vraiment vos omégas 3, enfin, vous faîtes comme vous voulez.).


J'ai donc profité d'y être localement pour goûter quelques crustacés pêchés par nos soins, ou poissons achetés au marché (par belle-maman) à des pêcheurs du coin.

Et au bout de cinq jours je n'en pouvais plus de ne manger que des produits de la mer: j'étais bien contente de rentrer...

 

Nan, j'ai pas froid ! ;)
Nan, j'ai pas froid ! ;)

Nan, j'ai pas froid ! ;)

Quand la Vosgie rencontre la Bretagne

J'ai donc collecté quelques curiosités photographiques, en mode 20 000 lieues sous les mers (mais sans mer comme c'était marée basse) :

Quand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la BretagneQuand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la BretagneQuand la Vosgie rencontre la Bretagne
Quand la Vosgie rencontre la BretagneQuand la Vosgie rencontre la Bretagne

Avec, en cadeau bonux, la bestiole la plus dégueux. Si vous savez ce que c'est, merci de me laisser un petit mot.

 

Alors, oui, j'ai peur d'un simple coquillage. C'était ma première rencontre de ce troisième type-là. Et je ne m'attendais pas à ce que ça remue autant... Berk...

 

Voilà, et comme on ne renie pas ces origines, ben, j'ai quand même trouvé des champi...

Quand la Vosgie rencontre la Bretagne

Le truc vraiment cool avec les vacances de février, c'est qu'il y avait quasiment zéro touristes (ben ouais... moi j'aime pas le ski de toute façon). On a profité des températures plus douces que chez nous, et donc, des toutes les fleurs et leurs parfums. Avec les rosiers sauvages et les arbres (non pas des buissons tout pourris) géants de mimosa. Alors qu'ici, les Forsythias (pour les incultes, c'est l'arbre au fleurs jaunes du coin) commencent à peine à fleurir, les mimosas sont magnifiques, et exhalent un parfum de ouf.

Nous avons aussi visité Saint-Malo. J'étais un peu déçu; c'est sympa la muraille, le côté "yadelaflottedetoutpar", mais bon... j'imagine les pauvres gens qui payent la race pour habiter en intra-muros, avec vue... ben sur les touristes et sur les voisins d'en face. C'est tout serré, et y a que des rues à sens unique. Je crois que je n'ai jamais vu une ville avec aussi peu de verdure: il y a vaguement 6 arbres ridicules sur une place, et puis une cours avec vaguement un peu d'herbe, et c'est tout !

Quand la Vosgie rencontre la Bretagne
Un bateau qu'on peut louer pour des réceptions de mariage en mer.

Un bateau qu'on peut louer pour des réceptions de mariage en mer.

Quand la Vosgie rencontre la BretagneQuand la Vosgie rencontre la Bretagne
Zéro dépaysement avec tout ce grès rose...

Zéro dépaysement avec tout ce grès rose...

On dirait une plante tropicale qu'on trouve en pot. Eh ben non, c'est typique du coin, mais je ne sais pas ce que c'est !

On dirait une plante tropicale qu'on trouve en pot. Eh ben non, c'est typique du coin, mais je ne sais pas ce que c'est !

Le château de Saint Jacut
Le château de Saint Jacut

Le château de Saint Jacut

La gonzesse malouine qui promène ses labradors et son chat en laisse: la pauvre bête se roulait dans le sable. Il sont bizzare à Saint-malo !

La gonzesse malouine qui promène ses labradors et son chat en laisse: la pauvre bête se roulait dans le sable. Il sont bizzare à Saint-malo !

Voilà, j'espère que vous avez bien profité de vos vacances... si vous en avez eu !

Maintenant, je retourne dehors... Il y a grand soleil sur Epinal !

 

A bientôt pour de nouvelles aventures couturesques ! ;)

Commenter cet article

LadyMilonguera 24/03/2014 13:22

Chouette ballade en ta compagnie.

Dolly DLV 24/03/2014 20:15

Merci :)

Charlov 11/03/2014 08:39

Tu m'as fait trop rire avec ton article! je suis d'origine presque bretonne (oui le nord de la loire atlantique c'est presque la bretagne) donc tout ça, ça me parle, et c'est marrant pcq je faisais les deux quand j'étais petite: les champi et les crustacés! aaaah ça me manque tout ça! ;-) en tout cas, très jolies photos!!

Dolly DLV 11/03/2014 18:28

Ouf, je suis contente que tu ne sentes pas offusquée !
J'ai moi-même redécouvert ce genre de "chasse" en quittant Strasbourg... les grandes villes c'est pas le pied pour la cueillette ;p
Merci ! :)

Dauphine 10/03/2014 21:42

Jolie plume et chouettes photos... Une belle découverte, en somme!

Dolly DLV 11/03/2014 18:25

Merci ! J'espère que personne ne le prendra mal... je suis un peu acerbe parfois !